Comment calculer les trimestres pour la retraite ?

Comment calculer les trimestres pour la retraite ?

Article mis à jour le 25 novembre, 2023

Le trimestre est l’élément fondamental pour le calcul de la pension de retraite.

Le montant de votre pension est proportionnel au nombre de trimestres accumulés.

Seulement, entre les différents types de trimestres qui existent et le mode de calcul de trimestres qui semble parfois propre à tout un chacun, il est facile de s’y perdre.

Retrouvez dans cet article comment calculer, compter, valider ou même racheter ses trimestres pour la retraite. Et surtout, retrouver comment faire la différence entre les différents types de trimestres afin de ne plus vous perdre à l’avenir.

Trimestre de retraite: Qu’est-ce que c’est ?

trimestres retraite

Il est nécessaire de comprendre avant tout ce qu’est vraiment un trimestre de retraite.
Il est appliqué dans la majorité des régimes de retraite de base. Un trimestre de retraite est l’unité de cotisation d’un salarié.

En France, le système de retraite est essentiellement basé sur 2 régimes: le régime de retraite de base et le régime de retraite complémentaire.

Dans le régime de base, vos cotisations donnent lieu à des trimestres de retraite. Lors de votre départ à la retraite, ces trimestres sont pris en compte pour déterminer le montant de votre retraite. Ils sont la base même de calcul de votre pension.

Par contre, dans le régime de retraite complémentaire, vos cotisations donnent lieu à des points de retraite. Lorsque vous demandez votre retraite, le montant de votre retraite est égale au cumul de vos points multiplié par la valeur du point au moment de votre départ à la retraite.

Dans le régime de retraite de base, pour déterminer le montant de votre pension retraite, on prend en compte différents types de trimestres retraite. Ce paramètre rend le calcul des trimestres retraite un peu plus complexe.

C’est pourquoi il est important de différencier les types de trimestres retraite pour faire un meilleur calcul de votre retraite.

Types de trimestres retraite : comment faire la différence ?

Tout d’abord, on distingue 3 types de trimestres :

  • Les trimestres assimilés
  • Les trimestres cotisés
  • Les trimestres validés

Les trimestres assimilés

Les trimestres assimilés font référence à des périodes durant lesquelles vous avez stoppé de manière involontaire vos activités professionnelles (chômage,service militaire, congé maternité, arrêt maladie, stage professionnel, etc.).
Ils sont pris en compte lors du calcul de votre pension retraite, dans la durée d’assurance et dans la détermination de votre taux de retraite.
Ils sont dits assimilés cotisés parce qu’ils vous sont accordés gratuitement et sont valides au même titre que les trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés

Les trimestres cotisés représentent des trimestres durant lesquels vous avez été en activité et qui ont donné lieu à des cotisations retraites.
Il est à noter qu’un stage de vacances, ou même un job d’étudiant peut être pris en compte dans le calcul de vos trimestres cotisés car on peut prélever des cotisations sur les rémunérations issues de ces activités.
Toutefois, vous devez demander votre relevé de carrière afin de vous rassurer que ces petits jobs effectués y sont bel et bien mentionnés.

Les trimestres validés

trimestres validés
Ce sont les trimestres validés qui seront utilisés pour calculer votre pension retraite.

Les trimestres validés quant à eux ne dépendent pas de vos heures de travail, de vos cotisations, de votre situation à un moment précis.

Leur calcul est assez simple :

trimestres validés = trimestres cotisés + trimestres assimilés
dans la limite de 4 trimestres par an

Si vos revenus sont importants, vous pourrez alors valider vos trimestres plus rapidement.

Toutefois, vous ne pourrez pas valider plus de 4 trimestres par année civile.

Comment valider un trimestre de retraite ?

valider un trimestre de retraite

En 2023, pour valider un trimestre de retraite, vous devez toucher un revenu brut durant l’année qui équivaut à 150 fois le Smic horaire brut (11,27 €).
Vous devez donc percevoir un revenu brut minimal de 1690,50 € (150 × 11,27 euros= 1690,50 euros)

Il faut aussi noter que lorsque vous validez les trimestres grâce à vos revenus, ceux-ci entrent dans le compte des trimestres cotisés.

Lire  Comprendre le système de retraite de la CIPAV

Trimestres de retraite : comment les compter ?

Dans les régimes de base des commerçants, salariés du secteur privé, et autres, la durée d’assurance fait référence de manière directe aux trimestres de retraite. Celui-ci en est l’unité de base, l’élément principal du calcul.

Pour prendre votre retraite à 62 ans et aspirer au taux maximum, vous devez justifier de 160 à 172 trimestres validés selon votre année de naissance :

  • 160 trimestres acquis (soit 40 ans de carrière) pour les personnes nées avant 1949
  • et 172 trimestres acquis (soit 43 ans) pour les personnes nées dès 1973.

Voici les périodes qui sont pris en compte dans la détermination de votre durée d’assurance :

  • Les trimestres durant lesquelles vos revenus ont été soumis à cotisation retraite de manière volontaire ou obligatoire
  • les trimestres validés par présomption
  • Les trimestres assimilées comme trimestres d’assurance
  • Les trimestres rachetés pour longue maladie, études, chômage non indemnisé, etc.

Trimestres de majoration : qu’est-ce que c’est?

trimestres de majoration
Lorsque vous avez des enfants, vous pouvez bénéficier des trimestres de majoration.

En effet, il existe 3 types de trimestres de majoration :

  • Les trimestres de majoration pour maternité. Ils sont accordés à la maman en contrepartie de l’impact de la maternité sur sa carrière professionnelle.
  • les trimestres de majoration pour adoption. Ils sont accordés en contrepartie de l’incidence sur les activités professionnelles de l’accueil d’un enfant au sein du foyer et des démarches y afférentes.
  • Les trimestres de majoration pour éducation. Ils sont octroyés en contrepartie de l’éducation de l’enfant pour les 4 premières années qui suivent sa naissance ou son adoption.

Lorsque vous êtes au régime général de retraite, vous avez droit à 8 trimestres de majoration pour chacun de vos enfants. Soit 4 trimestres de majoration pour la maternité ou adoption, et 4 trimestres en plus pour l’éducation de votre enfant.

Il est important de souligner que, tout ceci n’est valable que pour les enfants nés avant 2010.

Pour ceux nés depuis 2010, les deux parents ont la possibilité de s’accorder pour faire une demande afin que les 4 trimestres de majoration soient répartis entre eux deux.

Rachat de trimestres de retraite: quelle importance ?

rachat trimestres pour la retraite

Après plusieurs années de labeur, l’heure de la retraite a enfin sonné. L’âge légal est atteint et vous souhaitez prendre votre retraite. Seulement, vous n’avez pas le nombre de trimestres nécessaire pour aspirer à une retraite au taux maximum. Et vous vous demandez quoi faire.

Sachez que vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres de retraite manquants.

Vous devez aussi savoir que le coût de rachat d’un trimestre de retraite varie en fonction de votre revenu, de votre âge, du nombre de trimestres manquants pour atteindre le nombre requis.

Mais il est important de se faire accompagner afin de bien faire ses choix.

Par ailleurs, vous pouvez demander votre relevé de carrière afin d’être réellement fixé sur votre possible date de départ en retraite.
Ce document vous permet de calculer votre retraite définitive et d’avoir une vue d’ensemble sur tous vos droits.

À noter que le relevé de carrière est un document confidentiel et propre à chaque personne. Il s’obtient sur demande directe de l’assuré.

Quel salaire net pour valider 4 trimestres en 2023 ?

Pour valider un trimestre de retraite en 2023, il faut percevoir un revenu au moins égal à 150 fois le SMIC horaire, soit 1 690,50 euros par trimestre. Pour valider quatre trimestres dans l’année, votre revenu annuel doit être d’au moins 6 762 euros. Il est important de noter que même avec un revenu supérieur, vous ne pouvez pas valider plus de quatre trimestres dans une seule année.

Contexte et évolution de la règle

Cette règle a été établie pour s’assurer que les cotisations retraite sont proportionnelles aux revenus du travailleur, garantissant une équité dans le système de retraite. Au fil des ans, le seuil de revenu pour valider un trimestre a été ajusté en fonction des variations du SMIC, reflétant les changements économiques et l’inflation.

Impact sur divers profils de travailleurs

L’impact de cette règle diffère selon les groupes professionnels. Par exemple, pour les travailleurs à temps partiel ou ceux avec des emplois précaires, atteindre le seuil pour valider quatre trimestres peut être plus difficile. En revanche, pour les salariés à plein temps avec des revenus stables, cela représente généralement une part modeste de leur revenu annuel.

Comparaison avec les années précédentes

En comparant avec les années précédentes, on peut observer comment le seuil de revenu pour valider un trimestre a évolué. Cette analyse peut révéler l’impact de la politique économique et des décisions gouvernementales sur le pouvoir d’achat et la capacité des travailleurs à contribuer au système de retraite.

Lire  Prise en compte des TUC (travaux d’utilité collective) dans la retraite 2023 / 2024

Comment savoir si mes trimestres sont valides ?

Vous pouvez déterminer combien de trimestres d’assurance retraite vous avez en consultant votre relevé de carrière dans votre compte retraite, disponible sur le site officiel Info Retraite.

Procédure de consultation du Relevé de Carrière

  • Accès au Compte Personnel Retraite : Quel que soit votre statut professionnel (salarié, fonctionnaire, indépendant, chômeur, etc.), vous pouvez ouvrir un compte personnel retraite. Ce compte vous offre un accès sécurisé à des informations et services personnalisés, comme le relevé de carrière, les simulations de retraite, et les coordonnées de vos caisses de retraite.
  • Services disponibles : En plus de votre relevé de carrière, vous pouvez accéder à des outils de simulation d’âge de départ et de montant de retraite, ainsi qu’à une brochure personnalisée en fonction de votre parcours professionnel et de votre situation personnelle​.

Interprétation des informations

Le relevé de carrière affiche les trimestres cotisés et assimilés. Il est important de comprendre leur signification pour estimer correctement vos droits à la retraite. Les trimestres cotisés proviennent de votre travail, tandis que les trimestres assimilés peuvent inclure des périodes de chômage, de maladie, ou d’autres situations spécifiques.

Mise à jour et corrections

  • Corrections après 55 ans : À partir de 55 ans, vous pouvez demander la correction de votre relevé de carrière si vous constatez des anomalies telles que des oublis ou des incohérences.
  • Signalement d’Anomalies : Ce service permet de signaler d’éventuelles anomalies à vos caisses de retraite avant votre départ à la retraite, assurant ainsi que votre relevé reflète précisément votre historique professionnel​

Comment sont calculés les trimestres avant 20 ans ?

travailler avant 20 ans trimestres  pour la retraite

Si vous avez commencé à travailler avant l’âge de 21 ans, vous pouvez être éligible à la retraite anticipée pour carrière longue. Pour cela, vous devez avoir validé au moins 5 trimestres (ou 4 si vous êtes né dans les trois derniers mois de l’année) avant vos 21 ans. Ces trimestres sont des « trimestres cotisés », obtenus grâce aux cotisations sur les revenus. Certains trimestres assimilés sont également considérés, dans certaines limites.

Détails sur la carrière longue

  • Concept de Carrière Longue : Le départ anticipé pour carrière longue est destiné à ceux ayant débuté tôt leur vie professionnelle. Ce dispositif permet un départ à la retraite avant l’âge légal sous conditions spécifiques.
  • Régimes Concernés : Ce dispositif est accessible dans presque tous les régimes de base, y compris pour les salariés du secteur privé, fonctionnaires, indépendants, etc.​

Calcul et validation des trimestres

  • Trimestres Cotisés vs Assimilés : Les trimestres cotisés sont issus du travail rémunéré, tandis que certains trimestres assimilés (chômage, service militaire) peuvent être inclus sous conditions​
  • Réforme des Retraites 2023 : La réforme des retraites de 2023 inclut de nouvelles périodes considérées comme cotisées, comme l’Assurance vieillesse des parents au foyer et des aidants, avec des modalités précisées par décret​.

Impact et conseils pratiques

  • Pour les Jeunes Travailleurs : Cette règle a une importance particulière pour ceux ayant commencé à travailler très jeunes, leur permettant potentiellement un départ anticipé.
  • Vérification et Validation : Il est conseillé de conserver des preuves de toute période de travail et d’activité assimilée pour faciliter la vérification et la validation de ces trimestres.

Comment valider 4 trimestres en 3 mois ?

Contrairement à une idée reçue, vous ne pouvez pas valider quatre trimestres en seulement trois mois. Les cotisations retraite sont calculées chaque mois dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité sociale (3 666 euros en 2023). Ainsi, il faut travailler au moins deux mois à hauteur du plafond pour valider quatre trimestres.

Explication du plafond mensuel de la Sécurité Sociale

  • Définition et rôle : Le plafond mensuel de la Sécurité sociale est une limite fixée pour le calcul des cotisations retraite. Il vise à équilibrer les contributions entre différents niveaux de revenus.
  • Calcul des cotisations : Les cotisations retraite sont calculées en fonction des revenus, mais ne peuvent excéder le plafond mensuel. Ainsi, même un revenu élevé ne permet pas de valider plus d’un trimestre par mois.

Limites de la validation des trimestres

  • Maximum de quatre trimestres par an : Il est important de noter que vous ne pouvez valider que quatre trimestres par année, quelle que soit la hauteur de vos revenus annuels​.
  • Implications pour les travailleurs à hauts revenus : Ce plafond a un impact significatif sur les travailleurs à hauts revenus, car ils ne peuvent pas accélérer la validation de leurs trimestres de retraite malgré des revenus mensuels élevés.

Quelle durée de travail pour valider un trimestre ?

La validation d’un trimestre pour la retraite ne dépend pas du nombre d’heures travaillées, mais plutôt des revenus perçus pendant une période donnée. Pour valider un trimestre, il faut percevoir un salaire soumis à cotisations représentant 150 fois le montant du Smic horaire brut. En 2023, cela équivaut à gagner au moins 1 690,50 euros dans l’année pour valider un trimestre. Même avec un revenu plus élevé, il n’est pas possible de valider plus de quatre trimestres par an.

Lire  Comment est calculée la pension de réversion ?

Compréhension du calcul

  • Bases du calcul : Contrairement à certaines idées reçues, valider un trimestre n’est pas basé sur le nombre d’heures travaillées, mais sur les revenus perçus. En 2023, il faut avoir gagné un revenu annuel de 6 762 euros pour valider quatre trimestres​
  • Plafond de la Sécurité Sociale : Quelle que soit la hauteur de votre revenu, la validation des trimestres est limitée par le plafond de la Sécurité sociale (PASS), assurant ainsi que même les salaires très élevés ne permettent pas de valider plus de quatre trimestres par an​

Implications pratiques

  • Pour les travailleurs à temps partiel : Cette règle a une importance particulière pour les travailleurs à temps partiel ou ceux avec des revenus fluctuants, car elle impacte leur capacité à valider des trimestres.
  • Conseils pour la planification : Il est conseillé aux travailleurs de planifier leurs revenus et leur activité professionnelle pour s’assurer qu’ils atteignent le seuil nécessaire pour valider le nombre maximum de trimestres chaque année.

Pourquoi tous les trimestres ne sont pas pris en compte ?

Certains trimestres, attribués pour compenser une situation, sont comptabilisés pour l’ouverture des droits à la retraite, mais ne sont pas intégrés dans le calcul de votre pension par le régime général. Cela comprend les trimestres d’autres régimes (par exemple, fonction publique), les trimestres attribués aux conjoints d’artisan ou commerçant, et les trimestres liés à la pénibilité. À l’inverse, certains trimestres assimilés (comme ceux pour chômage ou maladie) peuvent ne pas être pris en compte pour déterminer l’éligibilité à une retraite anticipée à 60 ans, mais peuvent être inclus dans le calcul du nombre total de trimestres pour la retraite.

Détails des trimestres non inclus

  • Trimestres d’autres régimes : Par exemple, si vous avez été à la fois salarié et fonctionnaire, l’Assurance Retraite ne prend en compte pour le calcul de la pension que les trimestres validés en tant que salarié​
  • Trimestres pour conjoint d’artisan ou commerçant : Des périodes équivalentes peuvent être attribuées sans cotisation. Ces trimestres comptent pour le taux de liquidation mais ne sont pas intégrés dans le calcul de la pension​
  • Trimestres de pénibilité : Les majorations de trimestres obtenues par la conversion des points de prévention de la pénibilité ne sont pas comptabilisées dans le nombre de trimestres acquis pour le calcul de la pension​

Trimestres assimilés et retraite anticipée

  • Limitations pour la retraite anticipée : Certains trimestres assimilés ne sont pas pris en compte pour l’éligibilité à une retraite anticipée, comme ceux attribués pour chômage ou maladie, qui ont des plafonds spécifiques. Cela affecte les personnes cherchant à partir en retraite dès 60 ans​

La  FAQ sur les trimestres  de retraite  pour  résumer tout ça

Qu’est-ce qu’un trimestre de retraite ?
Un trimestre de retraite représente une unité de cotisation d’un salarié dans le régime de retraite de base. Il est crucial pour calculer la pension de retraite.

Comment différents types de trimestres influencent-ils la retraite ?
Il existe des trimestres cotisés, assimilés, et validés. Chacun a une importance différente dans le calcul de la pension de retraite.

Comment valider un trimestre de retraite ?
Pour valider un trimestre, il faut percevoir un revenu brut annuel équivalent à 150 fois le SMIC horaire. En 2023, ceci représente 1 690,50 euros par trimestre.

Peut-on valider plus de quatre trimestres par an ?
Non, quel que soit le revenu annuel, on ne peut pas valider plus de quatre trimestres par année.

Comment sont calculés les trimestres avant 20 ans pour la carrière longue ?
Pour être éligible à la retraite anticipée pour carrière longue, il faut avoir validé au moins 5 trimestres avant l’âge de 21 ans.

Quels trimestres ne sont pas pris en compte dans le calcul de la pension ?
Certains trimestres, comme ceux d’autres régimes, attribués aux conjoints d’artisan ou commerçant, ou liés à la pénibilité, ne sont pas intégrés dans le calcul de la pension.

Ce contenu est noté 5/5 - (12 votes)

1 commentaire pour “Comment calculer les trimestres pour la retraite ?”

  1. Bonjour
    Selon vous
    Combien de trimestre ai-je acquis?
    J’ai travaillé en apprentissage de septembre 1980
    à fin août 1982
    De mes 16 à 18 ans
    Je suis né en juin 1964.
    Je soupçonne une erreur car sur mon relevé de carrière, seul 4 trimestres sont inscrits.
    Merci pour votre réponse
    Cordialement
    A.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top